> Accès rapide

> En bref

Le prochain conseil municipal aura lieu le jeudi 7 décembre à 20h30, salle du conseil. Ordre du jour

 

demarches en ligne

a votre ecoute

rdv elu

> Les démarches globales

 

Les actions mises en œuvre pour améliorer le quotidien des habitants et moderniser les services à la population.


 

Pour remettre les citoyens au cœur des décisions, la municipalité propose un appel à candidature sur 3 thématiques proposés par les élus. Choisissez la thématique qui vous intéresse et venez apporter vos idées !

- La mise en place d'une fabrique citoyenne
Beaucoup de communes se sont déjà lancées dans l’aventure...
Alors pourquoi pas Plélan ? La municipalité  souhaite soutenir financièrement  les initiatives citoyennes en apportant un budget dédié à vos projets préférés. Projets sociaux, culturels, sportifs, environnemental...  Mais avant de choisir le projet, venez co-construire ‘‘La Fabrique’’ que vous voulez pour Plélan.

- La création d'un comité des Fêtes
Ça fait longtemps qu’à Plélan qu’on pense à un comité des Fêtes. Mais au fait, c’est quoi un comité des fêtes ? Dans beaucoup de communes, il est constitué sous une forme associative et gère l’organisation ou la participation aux festivités. La définition est suffisamment large pour laisser place aux initiatives et aux idées innovantes. C’est justement pour créer un comité des fêtes adapté à Plélan-le-Grand, que la municipalité ouvre le débat et vous invite à relever le défi de ce nouveau projet.


- La création d'un groupe ''Jeunes citoyens''
Comment mieux associer les jeunes aux décisions ?
Tout simplement en leur permettant de prendre part aux débats et en les accompagnant dans la mise en œuvre de projets concrets. Ce groupe de jeunes citoyens est ouverts aux aux 12 / 16 ans parce qu’il n’ y a pas d’âge pour les bonnes idées.

Comment faire ? Adressez un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. en laissant votre nom et vos coordonnées téléphoniques ou appeler directement l'accueil de la mairie au 02 99 06 81 41.

 

A l’automne 2010, la commune a mis en place un plan de formation pour ses 34 agents. Il s’agit selon le secrétaire général des services, Richard Dassule : ''de coller au plus près des besoins de la collectivité tout en renforçant la valeur professionnelle des agents’’. Conçu sur 3 ans, ce plan oblige la municipalité et les agents à anticiper le programme des formations. La CNFPT (Centre National de la Fonction Publique Territoriale) compte relayer cette initiative auprès des directeurs généraux  et des secrétaires des communes de Communes de Brocéliande et de Maure de Bretagne afin de fournir une offre de formation déconcentrée et réellement adaptée aux besoins des collectivités.

Circuler dans le bourg, accéder aux bâtiments communaux, sont des déplacements quotidiens et banals. Pourtant lorsque l’on souffre d’un handicap physique, même temporaire, cela peut relever d’un parcours du combattant. En septembre dernier, la commune a crée une commission pour s’emparer de ces questions.

La loi du 11 février 2005 sur l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, oblige les collectivités locales à élaborer un diagnostic sur l’accessibilité des espaces publics et des bâtiments communaux. Même si ce diagnostic concerne prioritairement les personnes atteintes de handicap, il intéresse également celles et ceux qui, à un moment de leur vie, éprouvent une gêne à se déplacer : accident, grossesse, accompagnement d’enfants, poussette, etc...

Le cabinet Qualitconsult, missionné par la municipalité, a mis ainsi en évidence des aménagements non conformes au niveau des bâtiments communaux. Il s’agit de portes trop étroites, de sanitaires trop exigus pour laisser passer un fauteuil roulant, et de toute une série de points qui contraignent l’accès des personnes souffrant de handicaps variés. La commune devra réaliser une mise en conformité de ses bâtiments avant 2015. Toutefois, il lui sera possible d’obtenir  des dérogations si le montant des travaux (estimé à 600 000 €) semble disproportionné au regard de l’usage ou de l’âge du bâtiment concerné.

Pour réaliser le diagnostic de la voirie du bourg, la commission municipale a invité des représentants des écoles, de la maison de retraite, des services de l’état, afin d’identifier les itinéraires prioritaires en centre-bourg. Le bureau d’étude a ensuite exploité ces cheminements pour aboutir à un plan de mise en accessibilité, document obligatoire et consultable par le public en mairie. La loi n’oblige pas à la réalisation des travaux. La municipalité va cependant se servir de cette étude pour définir des zones de travaux prioritaires sur la voirie et les trottoirs du bourg. Ainsi, un premier calendrier prévisionnel des travaux a été établi, il s’agit avant tout d’intégrer les dispositions d’accessibilité dans le cadre d’aménagements globaux. Courant 2011, c’est la rue de Montfort qui sera priorisé
L’objectif est bien sûr de contribuer à l’insertion sociale des personnes ayant des difficultés pour se déplacer. Mais c’est aussi un levier d’action pour favoriser la marche à pied et contribuer  à diminuer d’autant l’utilisation des véhicules et les émissions de CO2.